CHEZ RITA

  • Full Screen
  • Wide Screen
  • Narrow Screen
  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Archives

La liste n'est pas exhaustive, elle est en construction.

Le car podium 02

Envoyer Imprimer PDF


      Ils reviennent cette année !   

      Le vendredi 11 et le samedi 12 avril 2014 CHEZ RiTA         


         réservation obligatoire à cette adresse Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.         

 

Auberge Car Podium Paris Roubaix Rita 2 2014

 

 

   Avec les Chasse-patates le samedi soir    

 

Chasse Patates

  

 

 

 

 

 

 

Mise à jour le Mardi, 18 Novembre 2014 12:53

Voeux 2014

Envoyer Imprimer PDF

 

 

RITA vous souhaite ses meilleurs veaux, vaches, cochons ... pour 2014


voeux2014

(élections au printemps,

promesses en hiver)

Ceux, qui ne goûtent pas louis XVI,

et plus généralement toutes les

lignées qui s'autoproclament

sorties de la cuisse de Jupiter,

auront, comme nous, fêté

en grandes ripailles,

ce jour fameux, où la tête de ce roi,

décollée, a roulé au panier.

Le 21 janvier, nous avons donc fait

têtes de cochons,

pour ce banquet républicain.

(ceux pour qui le cochon

est tabou de table, auront

fait veau, bien sûr.)

GRANDS SALUTS DE RITA.

 

Mise à jour le Samedi, 22 Février 2014 16:48

De mémoire de pigeons

Envoyer Imprimer PDF

NOUVEAU à la librairie coopérative des artistes

PARUTION... PARUTION... PARUTION... PARUTION... PARU


Entrer dans l'Histoire en pigeon voyageur est un point de vue inusité. J'ai eu accès à ces documents, grâce à la Fédération Colombophile de France. Je travaillais à cette époque pour les Archives Nationales, sur les pigeons d'un point de vue plus général. En lisant cette compilation de la messagerie colombophile, ayant trait à la gestion quotidienne de la guerre, dans des conditions limites, on ne peut être que saisi : c'est cru, c'est brutal, c'est dur. C'est le point de vue d'officiers sur le terrain, qui essayent de réaliser les objectifs qui leur ont été fixés. Il se dit finalement, ici, plus de choses que dans la plupart des ouvrages plus ou moins savants, qui ont été écrits depuis, et il n'en manque pas.

L'auteur,  né en 1952 en Ile de France, toujours habité par cet esprit curieux, qui continue de l'emmener dans toutes sortes de chemins de traverse, ceux où les rencontres se font. Et avec elles à mesure, des bribes de savoir se construisent et s'agencent d'un autre point de vue.
 
En vente à la librairie coopérative des artistes, Le grand Bassin, 27 rue de l'espérance, Roubaix, ou par correspondance B.Agnias, 49 rue Daubenton, Roubaix 59100.
19.50 Euros + frais de port 3.50 Euros.

 

couv de memoire de pigeons petit

 

 

de memoire de pigeons petit



 

Mise à jour le Mercredi, 19 Mars 2014 17:39

Clovis Trouille

Envoyer Imprimer PDF

 

Si Clovis Trouille m'était conté...clovis trouille petit

Ou le blasphème comme un des Beaux Arts

Pour mémoire Clovis Trouille est né dans la Somme le 24 octobre 1889. Il aurait 124 ans tout rond, s'il n'était mort en 1975 à Paris. 


Il reçut tellement de 1er prix aux Beaux Arts d'Amiens au début du  xxème siècle, que le ministre vint lui remettre le 1er  prix des prix.

Il se définit comme un
« surréaliste anarchiste ».

Il est antimilitariste en connaissance de cause, 25 ans en 1914 et 50 en 1939. Anticolonialiste, il est l'un des quatre, à qui le groupe surréaliste, confie l'organisation de la seule contre-manifestation, à l'exposition coloniale de 1931.

« Je fais une peinture blasphématoire »

Son œuvre est intimement liée à ses idées. Curés et religieuses, militaires, capitalistes locaux et coloniaux, sont passés au crible de sa critique picturale. Il ajoute à cela un goût pour les jeux de mots idiots, sans pareil. Il est interdit d'exposition publique sa vie durant.

Á l'occasion d'une situation calendaire unique, qui n'advient que 124 ans après les naissances, des artistes de renom, se sont réunis pour un hommage appuyé.  Peintures, sculptures, collages, gravures, photographies, dessins...

il y avait des œuvres particulièrement licencieuses et malotrues de : 


Bernard Agnias

Franck Depoilly

Benjamin Dubois

Louis-Charles Fumery

Patricia Garcette-Rattenni

Saskia Hinrichs

Aurélien Jablonka

Yann Legrand

Fleur Legras

Myriam Mairey

Modeste Richard


L'exposition a eu lieu les Jeudi 14, vendredi 15 et samedi 16 novembre 2013

Pour regarder quelques vues de l'exposition cliquez sur le lien Lire la suite
Les enfants doivent être tenus à l'écart et plutôt regarder des films X sur internet,
pendant l'absence de leurs parents.

Mise à jour le Vendredi, 07 Mars 2014 11:20 Lire la suite...

un communiqué de la librairie

Envoyer Imprimer PDF


Un communiqué de la librairie coopérative des artistes


Le centre régional des lettres et des livres, fondé il y a trois ans, a créé un journal Eulalie (numéro 14 octobre 2013), qui assure en principe la promotion des auteurs et éditeurs régionaux. C’est un organisme subventionné par le Ministère de la Culture, la Région, et les deux Conseils Généraux et aujourd’hui la Communauté d’Arras. Argent public donc. Et d’ailleurs un représentant de chacun d’eux est dans le Conseil d’Administration. Il est censé être un outil pour les médiathèques, les libraires, les « professionnels ».

 Le fait de ses parrainages institutionnels lui donne un air sérieux, il se veut référent.

 La librairie coopérative des artistes a décidé suite à la parution du numéro 14 de faire cette lettre ouverte-citoyenne.

Eulalie c’est assez !

 Après Barrès et ses plus belles pages sur les églises ! Après ce Mulliez et ses vichysto-résistants qui aurait mieux fait de rester dans les tiroirs de l’oubli. Voilà, dans ce numéro 14 un certain Stephen Hecquet, entraîneur de jeunes gens dans une organisation pour militaire en 1940, pétainiste engagé (et qui dit pétainiste dit : raciste, antisémite, ségrégationniste, liquidateurs d’aliénés et esclavagiste en ce qui concerne les femmes). Cela présenté sur deux pages, rubrique patrimoine régional, par un certain Paul Renard apparemment spécialiste du sujet. (S’il l’on peut dire). Ce Renard, pas très malin, admire le brio et la sincérité de ce personnage disparu et sincèrement abject. L’histoire a ses poubelles, ceux qui les fouillent doivent s’attendre à ressortir plein de foire et sans gloire.

 Eulalie poursuit donc avec soin sa politique de réhabilitation sans complexe de l’extrême droite pétainiste la plus malodorante, la plus immonde. Avec des fonds publics, on ressort le gratin de l’ignominie en toutes lettres et personne ne s’offusque.

 Non à la vérole pétainiste !

 Non à la mafia des ordures !

 Assez, Assez, c’est la lie, ô la lie !

 Si vous appréciez ce genre d’intervention pour le bien-être collectif, alors, venez à la librairie coopérative des artistes. Vous y trouverez sûrement quelque chose pour vous.

 A bientôt.

 

Mise à jour le Samedi, 15 Novembre 2014 19:23

Page 6 sur 10

Vous êtes ici :