CHEZ RITA

  • Full Screen
  • Wide Screen
  • Narrow Screen
  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Archives

La liste n'est pas exhaustive, elle est en construction.

Le car podium

Envoyer Imprimer PDF


      Le vendredi 5 avril 2013 CHEZ RiTA         


         réservation obligatoire à cette adresse Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.         

 

Auberge Paris Roubaix

 

 

 

 

 

 

 

Mise à jour le Dimanche, 07 Avril 2013 09:46

lecture publique

Envoyer Imprimer PDF

à la Librairie Coopérative des Artistes de L'association Chez Rita.
Le samedi 23 mars 2013

 


C'est grâce à la profession du livre de Roubaix, que nous sommes là, pour cette journée de littérature. Merci le livre.

Pour l'occasion, chères amies et chers amis, Rita rendra hommage aux insoumises avec Sibylle Lerouge notre écrivain invité ce jour-là.

Sibylle Lerouge nous lira des extraits de son dernier livre Psychic édité chez Pire Fiction. Ce sera l'occasion pour certains de vérifier avec leurs yeux qu'elle n'est pas un homme, comme cela a pu nous parvenir aux oreilles. L'écriture aurait-elle un sexe ?

Mais passons, il n'y aura pas que ça. Défileront aussi Alexis Trousset, Myriam Mairey et vous découvrirez le dernier né de Pire Fiction Scénographies pour un simulacre, texte de Jean-Pierre Garnier, dans lequel vous pourrez reconnaître nos grandes villes d'Europe en pleine Capitaleculturisation.

Le Samedi 23 mars à 17h, à la Librairie coopérative des artistes dans la boutique du Grand Bassin 27, rue de l'Espérance à Roubaix.


livres sibylle petit

Sibylle Lerouge vit à Croix. Depuis toujours, elle écrit des récits à teneur a priori fantastique voire onirique, mais aussi foncièrement ancrés dans le réel. Elle a publié sept livres avec Pire Fiction depuis 2006, et son prochain texte "Psychic" va sortir le 23 mars 2013. Ses textes questionnent le rapport que chacun entretient avec la réalité, la ville, le travail, et autrui, et s'attardent sur les champs des entre-deux. Par le recours à l'humour et le parti pris de l'"expérience intérieure", elle tente de saisir la complexité engendrée par le monde actuel tout en perpétuant des traditions littéraires qui ont forgé son style, tels que le roman populaire, le roman gothique du dix-neuvième siècle, ou encore la poésie moderne et contemporaine.

spychic inter250

PSYCHIC, Sibylle Lerouge
Xylographie de Maxime Richard

"PSYCHIC", texte oscillant entre le rêve et le cauchemar où le sexe et la mort sont convoqués.


spychic250

Jean-Pierre Garnier 

Scénographies pour un simulacre L’espace public réenchanté

Quel sens donner à la mise en scène, par le biais de la « requalification » et de l’« animation événementielle » de certains espaces publics, d’une urbanité placée sous le signe de la réappropriation ludique et conviviale de la ville? Opportunité offerte aux citadins de faire valoir leur capacité d’action et leur vision propres de la vie commune, ou mise en condition et normalisation à visées de pacification sociale?
Il s’agira de montrer dans quel contexte et avec quelles finalités se met en place ce « dispositif », au sens que le philosophe G. Agamben donne à ce concept : « tout ce qui a, d’une manière ou d’une autre, la capacité de capturer, d’orienter, de déterminer, d’intercepter, de modeler, de contrôler et d’assurer les gestes, les conduites, les opinions et les discours ».

couv inter250   couv dos167

Scénographie pour un simulacre,
Jean-Pierre Garnier

Xylographie de Maxime Richard

VOIR site pirefiction.fr



simulacres

Mise à jour le Jeudi, 27 Mars 2014 18:22

Veau 2013

Envoyer Imprimer PDF


En 2013, Chez Rita, c'est la forme ... et en couleurs.

Alors ... Vœux d'arts! Vœux d'arts!


A propos de veaux,

c'est cette année, le 21 janvier, le 220ème anniversaire de l'Étêtage de Louis XVI (1793-2013).


Cela se fête entre amis autour d'une tête de veau.

C'est ce que nous ferons ici en pensant à vous!


louis de veau

 


A propos de têtes, d'amusantes rumeurs courent sur l'état des têtes de Chez Rita.

Sont-elles à Roubaix?

Ou dans un état physique déplorable?

Au bord de la tombe et même déjà dedans - Morts?

Santé mentale défaillante?

Inactivité totale?

Nous sommes désolés pour ceux qui le souhaitent.

Mais il n'en est rien.

Tout va bien, santé de fer - des rocs - Activités + 1000 et cerveaux bien calés et ils rient!

La pomme 2013 à pleines dents.

Nous vous tiendrons informés de nos travaux sur zone, peu nombreux, il est vrai, au regard de nos travaux hors zone.

Certains nous croiseront sous d'autres cieux, qui sait !

Rita vous frôle !




Mise à jour le Mardi, 12 Février 2013 10:51

BIMA 2012 archive

Envoyer Imprimer PDF

 

A ne pas manquer !

affiche BIMA petitLe samedi 08 et dimanche 09 décembre 2012
CHEZ RITA la 3ème BIMA.
Biennale Internationale de Multiples d'Artistes

Tous les deux ans, tous les pays, tous les supports et toutes sortes d'artistes. Á la dernière BIMA nous avions selectionné au printemps des groupes qui étaient tellement underground qu'ils avaient disparu à l'hiver. Cette année on les a choisis en été et conservés au sel, jusque décembre, ça devrait tenir. Á propos de plus alternatif que moi tu meurs électrocuté, sachez que dans un ouvrage, paru à Berlin cet été - Chito Chottin (l'amie partie trop vite), Saskia Hinrichs, et Bernard Agnias sont cités (parmis dix) comme étant l'avant garde de la contre culture internationale - (ce qui avait été aussi noté dans un journal newyorkais l'an passé). Et ce sont les fondateurs de la BIMA! Autant vous dire qu'ici c'est contre, tout contre. C'est pas l'Underground à Bisounours.

seront présent :

Antonio Buondelmonte
François Chet
Antonin Malchiodi
Sabordage
Jean Painlevé
Sérigraffeur
Super loto éditions
Trace
Le Singe à Fables
Philippe Hollevout
RitaGada
Le cagibi
Myriam Mairey
Saskia Hinrichs
Ise
Bernard Agnias
Buktapaktop (Dialogist Kantor, Lise Duclaux et Jérôme Giller)
Anne Leïla Ollivier
Pire Fiction
Rapha-hell-Desquilbet
Jean-Sylvain Bieth
Maxime Richard
Alain Buyse
Ateliers d'éditions populaires
Mathilde Loisel
L'atelier du grand démiurge (Avec AlexisTrousset, Liebart, VZO, Rebecca Bouthang, Damien Geenen, Charles Dubus ...)
PTTL
François Delfino
Les z'estampeurs
Louis-Charles Fumery
Le Marché Noir (L'Atelier Barbe à papier, L'Atelier du Bourg, La Presse-purée)
L'erre de rien
FREMOK
Charles Pennequin
Fanny Bizien

BIMA 2012 Chez Rita le samedi 8 décembre de 14h à 23h et le dimanche 9 décembre de 11h à 17h.
Petite restauration prévue.
Entrée gratuite avec adhésion* décembre 2012 de 3€.
(*l'adhésion est obligatoire pour des raisons de règlementation.)
Adhésion complète année 2013 incluse de 30€
Adresse : 49, rue Daubenton 59100 Roubaix
Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. " data-mce-href="mailto: Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. ">
Si vous voulez recevoir les informations de chaque exposition de l'association par courrier,
n'hésiter pas à nous envoyer votre adresse postale par courrier aussi.

Contacts : Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. " data-mce-href="mailto: Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. ">mail
tel : (0)3 20 26 22 88

Mise à jour le Vendredi, 21 Décembre 2012 12:29

Sur la zone de l’Union et ailleurs

Envoyer Imprimer PDF

Le samedi 29 septembre 2012
Journée organisée par le journal La Brique

Sur la zone de l’Union et ailleurs
avec le soutien de Pire Fiction


Exposition photographique dès 15h00

La fin de l'Union - 20 ans de photographie

Au début on n’y prêtait pas attention. Une maison, deux maisons, trois, puis une rue entière murée. Dans certain pâté, ici et là, une habitation résiste et ne veut pas abandonner le navire. Ses occupants dans la tempête tranquille sont obligés de mettre un petit mot sur leur porte : « maison habitée », par peur d’être emportés corps et biens par un bulldozer mal informé. Des vagues d’ordures s’écoulent lentement dans ces rues, délaissées par les services de la ville, jusqu’à les obstruer totalement.
Puis après avoir tout dévoré et dégluti, la bête vomit son festin et laisse place à une sorte de plaine constituée d’une gerbe de briques, de béton, de tuiles, de bouts de papiers peints, de fragments de vie rendus informes. Ici seuls poussent les arbres à papillon et les misères. Enfin des rochers scellés dans le béton fortifient et préviennent de toutes « invasions barbares » qui tentent parfois de re-coloniser les terrains.
Et tout ça pendant que l’on maquillait les maisons du centre-ville de couleurs trop vives, qui faisaient penser à un alignement de vieilles femmes bourgeoises nostalgiques de leur jeunesse. Tabula rasa, place est faite pour l’écriture d’une nouvelle histoire pleine d’avenir. Le tapis déroulé, on attend plus que le retour des saigneurs. 

Au-delà de cette envolée lyrique (désolé), l’exposition de photographies de Bernard Agnias, Chito Chottin, Saskia Hinrichs, Aurélien Jablonka et Maxime Richard raconte cette histoire. Ces auteurs témoins des transformations de leur quartier en une véritable « Zone », ont constitué depuis plus de 12 ans un véritable stock d’images qui rendent compte du processus de transformation, avant même que la photographie des zones de "réhabilitation" ne devienne une esthétique en soi. Pour l'occasion Ils ont sélectionné quelques photographies de leurs archives qui comptent plus de 1000 clichés.

 

Discussions - Débats à 16h00
Avec Tonio : auteur des enquête de La Brique sur la zone de l'Union
Avec Jean-Pierre Garnier : auteur d'Une violence éminemment contemporaine.
Et Tomjo : rédacteur du journal La Brique et auteur de L'enfer vert

Imaginez un territoire de 80 hectares avec ses habitant-es, ses maisons, ses commerces ; bref, toute vie qu’on a laissée se délabrer pendant des dizaines d’années avant de l’offrir aux bulldozers. Et sur la table rase, un écoquartier où viendront nicher les forces vives du renouveau industriel régional. Vous êtes à la Zone de l'Union à Roubaix. Patrons, chercheurs et collectivités locales ne savent plus quoi inventer pour faire « rayonner » un territoire et relancer une machine économique à bout de souffle. Le Centre Européen des Textiles Innovants (CETI) mettra auprofit de l’aérospatiale ou des industriels de la sécurité les « progrès » apportés par les micro et nanofibres « intelligentes ». Kipsta et Decathlon inventeront les futures marchandises du divertissement sportif. La Plaine Images recouvrira de son excellence virtuelle et interactive une ville qui n’a réellement pas besoin d’elle. Les rédactions fraîchement fusionnées de La Voix du Nord et Nord Eclair y usineront l’abêtissement de masse dans leurs génuflexions quotidiennes aux pouvoirs locaux. Des sièges sociaux, des hôtels d’entreprises, des « espaces verts », des logements à Haute Qualité Environnementale pour accueillir les ingénieurs et des transports « doux » pour affréter les innovateurs. Un paradis pour cadre sup’, on vous dit. Les 15 et 16 septembre 2012 il y était prévu un forum « social et écologique ». Aujourd'hui, il ne reste plus qu’un forum « ouvert »,participatif plus qu’il ne faut maintenant qu’il est trop tard pour le « plus grand nombre d’imaginer collectivement une autre ville véritablementsolidaire et durable ». Et qu'autour des monstres de verre et d’acier nous devons désormais vivre en citoyens responsables. L’occasion était trop belle pour ne pas sauter à pieds joints sur la « destruction créatrice » organisée par le patronat nordiste et la communauté urbaine, et lubrifiée par leurs supplétifs éco-citoyens. Vous l’aurez compris,c’est encore et toujours l’économie qui dicte ses lois à l’aménagement de nos territoires. Le reste autour n’est que bavardages, lots de consolation, entreprises d’acceptabilité. Les prétentions écologistes enrobent de vert l’inutilité des industries de pointe. L’incontournable mixité sociale, dans des villes populaires comme Roubaix et Tourcoing, vient assouplir l’idée qu’une population est plus désirée qu'une autre. La participation des habitant-es se limite à la pente des toitures et la largeur des trottoirs. La « culture » vient conditionner nos imaginaires comme avec Futurotextiles, la caravane publicitaire du renouveau textile roubaisien qui viendra inaugurer le CETI dans le cadre de Fantastic, la prochaine foire de Lille 3000. Enfin, la création d’emplois (quand bien même on ira chercher des salarié-es partout ailleurs qu’à Roubaix) est l’argument ultime d’une région sinistrée pour nous faire oublier la nocivité sociale de la relance. Face aux bâtisseurs des prochaines (dés)illusions économiques, le journal La Brique vous invite à une discussion autour de cette fuite en avant industrielle qui emmène avec elle l’organisation de l’espace public. Ainsi que sur les entreprises d’acceptabilité appelées à la rescousse sur la Zone de l’Union et ailleurs.

Projections de Films à 20h00
En présence de Bendy Glu l'un des acteurs de ces travaux collectifs

L'entrée des investisseurs (2008 - durée 17 mn)
Procession dantesque dans le Quartier-Midi en "revitalisation" à Bruxelles


Mariage d'Art et Entreprise (2005- durée 20 mn)
Performance à la chapelle d'Havré. Critique in situ de lille 2004 capitale européenne de la Culture

Débat sur Culture et  Résistance


 

Chez Rita

au 49, rue Daubenton
59100 Roubaix,
métro Gare Jean Lebas
+bus 25 arrêt Flandre
(à l'entrée de l'association Chez Rita)


  

 affiche union petit

Mise à jour le Vendredi, 21 Décembre 2012 11:57

Page 6 sur 8

Vous êtes ici :